Le manager intuitif

C’est quoi un leader ?  Le management intuitif

Le management des hommes et des organisations change. Pour y faire face il faut faire face à notre intuition et apprendre à écouter notre cerveau et notre corps donc nos émotions et sentiments.

La mémoire sélective (Défier votre inconscient) constitue un mécanisme de défense individuel fort, c’est l’art de ne retenir que ce qui nous arrange et de réécrire l’histoire sur cette base incomplète. Cette sélectivité biaisée est un grand facteur de perturbation. Un soupçon de stress et quelques événements inattendus et l’interprétation générale vire à la paranoïa. L’interprétation extravagante (les émotions au travail) des événements peut créer rapidement des décisions inappropriées.

Tout système qui se fige dans la stabilité ne peut évoluer sans soubresauts violents.

Pierre Morkens  http://www.pierre-moorkens.com/ qui nous explique le rôle des 3 cerveaux (reptilien, limbique et cortex), nous rappelle que le stress est un message de notre corps résistant à s’adapter à ce qui est en développant notre créativité.

Nous sommes sous influence de notre environnement, comme le dit le grand anthropologue Michel Maffesoli  http://www.michelmaffesoli.org/. Cet environnement nous modifie et nous modèle constamment. Restez figé dans ses croyances et son passé c’est être hors la réalité, celle qu’il vous faut comprendre pour la transcender.

La seule façon de rester actuel quand on est manager c’est rester un observant. (l’authenticité) Se mettre en avant, chercher les honneurs ou la raison vous éloigne d’autant du bon chemin. Décider n’est pas faire valoir son avis ou ses idées pensant qu’on détient une vérité qui échappe aux autres. Décider et donc manager (administrer, organiser) c’est faire valoir un avis collectif, c’est trouver le meilleur équilibre, la plus grande stabilité pour continuer à avancer et construire.

De même dans les équipes les mentalités les plus sclérosées ont du mal à évoluer progressivement. Rester à l’écoute silencieuse, savoir regarder sans influence, s’attendre chaque jour à l’évolution sans peur.

Dans les organisations les bénéficiaires des systèmes établis se refusent à écouter ceux qui leur proposent des changements. En face les conseillers doublent la mise pour se faire entendre et vient le moment de rupture ou d’action. La seule façon de bien avancer c’est le faire ensemble et si certains décident de sortir du jeu ils le feront à leur rythme.

Dans les transitions et les changements, devant la difficulté, le pire des passés apparaît toujours meilleur face à l’inconnu et le présent à traverser. L’ancien système essaie de retrouver sa place et les tentateurs sont partout.

Il est utile dans ces périodes de faire appel à un leader naturel si possible extérieur.

Le manager intuitif est celui qui sait écouter. Le leader aspire à diriger une transition et sait imaginer le futur. Il donne un espoir fort autour duquel il peut rassembler les personnes. Il y croît et sa foi lui permet de dynamiser les autres. Il les révèle à eux mêmes et leur montre qu’ils peuvent atteindre leur but. Il sait se mettre au diapason émotionnel des autres pour mieux les comprendre et savoir les guider. Visionnaire et pragmatique le manager intuitif a une solidité naturelle qui lui vient de son équilibre intérieur et son intuition sur la direction à prendre.

Par ailleurs un changement ne peut s’opérer qu’en faisant appel aux lois de l’équilibre. Les principes stabilisateurs sont le style d’organisation, l’information, le style relationnel. La flexibilité et la Tolérance ne pourront s’exprimer que si l’ordre et la loi s’affirment dans les règles du jeu et le professionnalisme du dirigeant et de son organisation.

L’association du Yin et du Yang et de deux personnalités complémentaires est le meilleur gage de réussite. Une association d’un manager cerveau droit et d’un cerveau gauche est un gage de réussite.

La confiance s’entretiendra à travers une vision commune et une communication très collé-serré.

Néanmoins cette association aura des moments périlleux car une zone d’ombre subsistera toujours dans notre conception de l’autre. Dans la complémentarité subsiste la différence et parfois l’incompréhension. Le leader intuitif va à l’encontre des idées établies et des anciens concepts, il tourne autour de lui suffisamment d’inconnu pour faire douter au pire moment.

Seule deux événements peuvent faire changer une personne en profondeur : une grande passion ou un grand choc. Ne sous-estimons aucun des deux, le chaos est toujours le préalable à l’évolution, de même que le calme absolu et l’immobilisme apparent est la première étape de la renaissance.

Elisabeth Boutet

Extraits du livre « le manager intuitif » Meryem Le Saget Édition Dunod.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close