Les émotions au travail

Depuis plusieurs années on constate dans les milieux professionnels des débordements émotionnels de toutes natures. La colère est la plus courante d’entre elle. Il n’est plus rare de voir des gens bien sous tous rapports exprimer subitement des colères ou des blocages émotionnels sans que ces émotions ne semblent déclencher de remords. Parfois le moindre prétexte suffit à mettre l’autre dans un état d’hystérie tout à fait disproportionné.

Mais d’où viennent ces émotions ? Elles s’expriment quand un individu constate un écart entre sa représentation d’une situation et la réalité. Dans une organisation collective la réalité doit être visible sous forme de documents, d’organigrammes ou de définitions de poste. La dérive ou l’absence  de règles et de limites visibles  créé chez les individus des représentations trop personnelles. Quand un employé ne retrouve pas dans son organisation des limites et des règles, il va se concentrer sur ses propres valeurs et constater des écarts qui vont créer des conflits. Il est peu probable que dans une organisation les individus recrutés au hasard se retrouvent avec le même système de valeurs.

Quand une émotion se manifeste elle prend des ampleurs qui n’en restent pas là. Cette émotion va envoyer une énergie et des comportements qui à leur tour feront des dérives.

Eviter les émotions.

On n’évite pas les émotions, elles sont une réaction naturelle protectrice pour nous. Elles sont un langage et de façon générale elles montent et nous assaillent. Ce qu’il faut prévoir et éviter c’est la surenchère d’écarts ou d’absence de communication qui va pousser un individu à développer sa vision personnelle et à l’alimenter au fil du temps. La communication fluide et régulière est l’outil pour éviter tout le cortège d’interprétations, rumeurs et bavardages qui font dévier les individus de la réalité. Communiquer, interroger, faire travailler les personnes ensemble sur des problématiques est la voie pour que le collectif prenne le pas sur l’individuel.

Régler les conflits

La médiation est la seule voie pour retrouver un équilibre et amener les deux parties à expliquer ou résoudre les écarts. Une troisième personne qui ne ressent pas d’émotion aura la clairvoyance pour projeter chez l’un et l’autre les informations qui changeront la couleur des choses.

Accepter que chaque partie soit blessée est un préalable. Ne pas minimiser les émotions et permettre à chacun d’exprimer sa fureur et son ressentiment est aussi un préalable. Peu de managers sont formés à cela. Beaucoup de dirigeants considèrent que l’entreprise n’est pas le lieu pour exprimer ses sentiments et émotions, mais pensez-vous vraiment que l’être humain peut maitriser naturellement ses émotions ? La seule voie qui permettra d’éviter les débordements est de clarifier rapidement la réalité même dans les très petites entreprises en écoutant l’autre pour ce qu’il a à dire.

La colère n’est pas crédible, elle ne permet pas à l’autre partie de comprendre. Bien au contraire cette manifestation donne un poids supplémentaire à la situation et conforte l’autre partie dans son bon droit. N’oublions pas qu’un individu dont la conscience est libre et calme se trouvera démuni devant la colère de l’autre. Il peut ne pas comprendre du tout et dans ce cas l’autre partie renforcera sa fureur puisqu’elle n’est pas reconnue. Il n’y a pas de conflits qu’on ne peut pas régler et rappelons-nous une des règles de la PNL, il y a très peu d’individu qui cherche les conflits par plaisir. Tout action d’un individu aura une visée positive, même si elle nous échappe, trouvons la !

La médiation en apportant le troisième pilier qui créera un équilibre va permettre l’apaisement. Il s’agit de minimiser l’écart ou de l’abolir en faisant cheminer chacune des parties jusqu’à la rencontre. Le manque d’informations est souvent pour ne pas dire toujours à l’origine d’un conflit et donc d’une émotion qu’il s’agisse de nous ou des autres. Cet espace vide et vertigineux que l’on voudrait comprendre crée toute une palette de réactions émotionnelles qui vont de la simple stupéfaction à la plus terrible angoisse.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close