La physique quantique dans l’organisation

La physique quantique dans l’organisation

Article inspiré du physicien et expert Olivier Raurich et du médecin Deepak Choppra.

La physique et de plus quantique gère depuis toujours les lois de nos univers. Depuis l’avènement de l’ordinateur les expériences ont multiplié des résultats démontrés mais pas toujours expliqués par nos physiciens.

3 expériences pour 3 résultats.

  1. La co-création

L’expérience démontre que le changement même infime d’un quelconque paramètre dans un champ aura des répercussions aléatoires et non prévisibles techniquement ailleurs. C’est« le battement de l’aile du papillon ». La co-création est permanente et peu prévisible selon le champ dans lequel elle opére.

Dans l’entreprise, la prévision est très aléatoire et se révèle strictement peu possible. Des quantités de paramètres bougent à l’intérieur comme à l’extérieur et défont continuellement la réalité visible. C’est un peu comme si un calcul d’ordinateur travaillait en back office pour produire à l’instant T une réalité, qui sedissoudra un peu plus tard.

Comment faire quand on a besoin de se diriger et limiter au mieux les mauvaises surprises ? On se doit de définir un sens, une direction pour que les actions prennent acte vers un résultat possible. Mais dans un deuxième temps, on doit rester attentif aux paramètres quotidiens qui se manifestent et adapter en permanence la direction. C’est un peu comme conduire une voiture, un léger mouvement du volant invisible à l’œil nu et qui ne produit rien dans les secondes suivantes, révèlera son résultat un peu plus tard dans sa trajectoire.

  • L’observateur et son intention

Cette autre expérience beaucoup plus spectaculaire révèle que des particules qui bougent dans un champ donné et qui librement produisent un résultat aléatoire, produiront une réalité conditionnelle à l’observateur si celui-ci se place à un endroit du champ. C’est le manifesté, la fameuse affirmation, « nous créons notre réalité »

Dans l’entreprise, cette expérience nous démontre que l’intention (la volonté de sens) va modifier l’énergie en cours pour mieux la focaliser sur une manifestation donnée de la réalité. Pour compléter la première expérience, l’intention est le sens que l’on veut donner à son organisation et la co-création va manifester cette direction mais avec un résultat sans doute différent de celui que l’on peut imaginer.

La confiance implicite (qui n’empêche pas le contrôle) va fluidifier les relations et les actions. « Peu importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse Balzac » Cette injonction de Balzac illustre parfaitement cette expérience. On aura sans doute le résultat donné mais à la condition qu’on laisse les « particules » (personnes, parties prenantes, conditions) se mouvoir dans leur énergie propre et avec une certaine liberté.

  • l’intrication quantique (la synchronicité)

Cette troisième expérience toute aussi spectaculaire et en complément des deux autres, démontre qu’une poignée de particules partant d’un point fixe dans une direction va se synchroniser dans son résultat avec une autre poignée de particule partant dans le sens strictement opposé au même instant.

La synchronicité bien connue en physique quantique nous explique qu’il n’y a pas du fait de hasard absolu comme on pourrait l’imaginer dans la première expérience. L’organisation quantique suit une logique qui ne doit pas nous échapper.

Au sein de l’entrepriseet en faveur des deux premières expériences, le chaos n’existe pas comme onpourrait parfois l’imaginer en regardant certain comportement. Tout a un senspour celui qui l’émet, et toute action a trouvé à un moment donné une logique.C’est cette logique qu’il nous faut trouver et comprendre pour rééquilibrer àtoute instant la direction. Chaque champ qui se réorganise va le faire ensuivant une logique propre. Quand on veut manager, on ne peut pas le faire à laseule lumière de sa volonté, on se doit de comprendre profondément ce qui sejoue là à l’instant pour produire ce résultat. Sinon on prend le risque de l’expérience de la co-création qui va réorganiser le champ d’une façon que l’on ne peut pas voir et prévoir.

Elisabeth Boutet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close